Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2014

Disparition du Professeur Yves-Marie Hilaire

DSC_8554.jpg

Yves-Marie Hilaire ici le 1er février 2012 - Université Catholique de Lille - 2ème journée d'étude André Diligent. Photo Médiathèque de Roubaix.

 

C'est avec une très grande tristesse que les Amis d'André Diligent viennent d'apprendre la disparition du Professeur Yves-Marie Hilaire, Professeur émérite des Universités, membre assidu, contributeur et encourageant et tellement attachant de leur association.  

Les Amis d’André Diligent se souviendront toujours de cet historien  précis, rigoureux, à la culture immense et tellement attaché à la doctrine sociale de l’Eglise. Les conclusions qu’il formulait à l’issue de chaque journée d’études étaient des modèles de synthèses respectueuses des interventions qu’il enrichissait de son érudition toujours accessible.  

Notre association comptait beaucoup pour lui et il comptait énormément pour nous. Merci Professeur pour ce que vous avez été pour nous, tout ce que vous avez su donner.

Les funérailles auront lieu ce samedi 20 décembre à 10h30 en l’église Notre-Dame de Lourdes à La Madeleine qu’il fréquentait très régulièrement.

14/12/2014

Hommage à Jacques Barrot

barrot, politique, démocratieLe 22 septembre 2012, les Amis d'André Diligent avait invité et reçu à Roubaix, Jacques Barrot, qui venait de sortir avec Christophe Bellon, un livre "De l'indignation à l'engagement".

Le Monde du 5 décembre évoque dans un bel hommage, le décès de l'un des derniers dinosaures de la Vème République. C'est un fait que le dernier ouvrage de Jacques Barrot, à l'instar de celui d'André Diligent "La charrue et l'étoile" va de fait revêtir le statut de livre-testament.

Nous mettrons prochainement en ligne la conférence de Jacques Barrot que nous avions si utilement enregistrée. Elle est un hymne au militantisme, à la foi dans l'avenir. Jacques Barrot en était convaincu, l'horloge est un peu déréglée, on regarde trop à court terme, il faut revenir au long terme.

Jacques Barrot avait formidablement bien détaillé comment les visions de court terme avaient amené les guerres et comment un engagement éclairé et désintéressé (citant Monnet et Schuman) pouvait amener des visions missionnaires.

Il faut que le goût du futur revienne avait dit Jacques Barrot en conclusion.

"Vous étiez convaincu que les défis du futur devaient à la fois appeler des gens généreux et des générations nouvelles. Les Amis d'André Diligent vous disent un immense Merci pour ce que vous avez fait, donné, été. Merci pour le poids et le sens de chaque mot prononcé. Cette volonté de bien connaître le monde, grande qualité que vous avez décelée chez ceux dont vous avez fait le portrait, c'était aussi la vôtre. Vous avez défriché au niveau de votre territoire puis de la France et de l'Europe, en sachant aussi partager vos colères et vos révoltes. C'était votre part d'indignation légitime mais avec un horizon que vous n'avez jamais perdu: celui de l'engagement global et durable loin du marketing et du professionnalisme. A juste titre, vous nous avez rappelé que le premier vend de la politique au lieu de l'offrir et le second fabrique de l'oligarchie. Les deux sont des freins à l'engagement et accélèrent le divorce des citoyens avec la politique".

Un très grand merci Monsieur Jacques Barrot ! Avec André Diligent et bien d'autres, vous rejoignez notre ciel étoilé.

Denis Vinckier

 

 

15/11/2014

Les actes de la journée Victor et André Diligent sortent...vendredi prochain !

actes 2013 Diligent.jpgLa journée d'étude consacrée à Victor et André Diligent qui s'était déroulée en 2013 à L'Université Catholique de Lille, avait rencontré un vif succès. Raison de plus pour en éditer les actes. Merci à notre éditeur Les Lumières de Lille qui a relevé le défi. Les actes, dont vous découvrez ici la couverture en primeur, seront en vente au stand de la librairie Tirloy dès ce vendredi 21 novembre (Ouverture de la 89ème session des Semaines sociales de France à la Catho, 60 Boulevard Vauban). Prix: 15€.

02/11/2014

La conférence de Bruno Béthouart à lire et relire...

 

Après avoir lu la conclusion (ci-dessous) de la conférence donnée par Bruno Béthouart en mairie de Roubaix le 25 octobre dernier, vous pourrez lire et relire le texte du Professeur d'Histoire. Une contribution majeure à l'appréciation du lien entre André et Victor Diligent et Eugène Duthoit. Et au delà de leur attachement à l'enseignement social et aux Semaines sociales de France nées dans le sillage de la première grande encyclique sociale de Léon XIII.

 

maire.jpgNous devons dire ici un très grand merci à celui qui Préside les Amis d'André Diligent, Bruno Béthouart.

 

Conclusion

 

            Une grande cohérence existe dans la démarche intellectuelle et pratique de Victor Diligent et de son fils André : ils sont l’un et l’autre attachés à la République contrairement à d’autres catholiques toujours séduits par « l’union du trône et de l’autel ». Ils en apportent concrétement la démonstration : Victor reçoît dès 1914 la croix de guerre en récompense pour  son acte de bravoure au champ d’honneur  qui lui vaut une blessure ; André s’engage dans la Résistance auprès de Jean Catrice l’un des responsables du Comité départemental de Libération du Nord. Ils sont tout aussi profondément attachés à la doctrine sociale de l’Église, chacun dans leur style. Victor affiche sa foi catholique dans ses conférences, sa défense du Sillon et du syndicalisme chrétien, André intériorise davantage durant une longue carrière politique qui s’inscrit, pour partie, dans la période de « l’enfouissement » après le concile Vatican II, mais n’hésite pas à réaffirmer clairement ses convictions démocrates chrétiennes dans son livre testament La charrue et l’étoile en 2000.

 

            Les deux soutiennent et s’investissent dans tous les sens du terme dans les Semaines sociales de France autour  de la figure d’Eugène Duthoit, l’homme  qui incarne cette démarche intellectuelle et morale dans le Nord-Pas-de-Calais de 1904 à 1939, en tant que membre de la commission générale d’abord puis comme président durant l’entre-deux-guerres. Une exposition lui rend hommage lors de la session de 2014 à l’Université catholique de Lille sur la question cruciale du défi des technociences pour l’avenir de la condition humaine.  Cet attachement à la réflexion et aux propositions depuis 1904 sur les questions sociales de leur temps est une constante et la raison d’être de cette institution d’inspiration chrétienne qui a pesé sur la mise en place de dispositions sociales en France depuis le début du XXe siècle.  

 

Comme le confie Eugène Duthoit dans une correspondance au cœur de la Grande Guerre à Victor Diligent le 19 novembre 1916  au sujet d’Henri Lorin :

 

Plus on ira, plus je pense qu’on fera la part large, parmi les responsabilités  de la guerre, au régime économique, à ce matérialisme issu du laissez faire, laissez passer, notre ami l’avait prédit sans faiblesse. Que de fois je l’ai entendu répéter que la séparation  du régime économique avec toute notion chrétienne de la vie humaine conduirait le monde à une catastrophe ! […] Il faudra qu’après la guerre, mon cher ami, si le Bon Dieu nous prête vie, nous tâchions de monnayer ce riche lingot d’or un peu lourd peut-être pour ceux qui ne sont pas préparés. Il y a là des richesses que nous tâcherons d’offrir aux intelligences qui auront, de plus en plus, besoin d’une explication qui se tienne de leurs relations mutuelles et de leurs rapports avec les sociétés auxquelles la vie les rattache, y compris celle de l’ÉtatNe négligeons pas cette dernière qui, d’ailleurs, est en l’air sans le principe premier de l’unité du genre humain et de la fraternité humaine. 

Pour le père comme pour le fils Diligent, la doctrine sociale de l’Église, « experte en humanité » selon Paul VI[1] dans son encyclique Populorum Progressio,publié le jour de Pâques 1967,  a encore  des richesses à offrir aux intelligences mais aussi aux cœurs des « hommes de bonne volonté ».

                                     

                                                                                             Bruno Béthouart

 

 

27/10/2014

Une assemblée générale importante...

WP_006663.jpgAccueillis par le nouveau maire de Roubaix, Guillaume Delbar, les Amis d'André Diligent, ont tenu leur assemblée générale ordinaire dans la très belle salle Pierre de Roubaix, en présence de l'ancien maire, Pierre Dubois, d'élus de toutes tendances et des adhérents de l'association.

Le maire n'a pas caché son émotion tout en soulignant la proximité qu'il avait déjà avec l'association pour avoir participé aux journées d'étude annuelles. Il a parfaitement intégré que les Amis d'André Diligent reviennent chaque deux ans à Roubaix pour fouiller des sujets plus roubaisiens. Ce sera le cas en 2016 avec une journée complète consacrée à André Diligent, maire de Roubaix. Pierre Dubois a d'ailleurs insisté pour que cette journée n'oublie pas l'implication forte du maire de Roubaix de l'époque au Conseil National des Villes.

Le nouveau maire de Roubaix a rappelé une rencontre ancienne avec André Diligent, quasi-confidentielle, au cours de laquelle il avait raconté l'épopée de la conquête roubaisienne. Nul doute que cette rencontre a marqué celui qui est devenu 1er magistrat d'une ville qu'il sait difficile à piloter. Les Amis d'André Diligent ont rappelé que leur ambition n'était pas de cultiver la nostalgie mais bien de continuer de promouvoir la pensée, l'action et les valeurs d'un homme qui a tant donné à Roubaix.

WP_006661.jpgL'assemblée générale est toujours l'occasion pour les partenaires de l'association de présenter quelques actions. C'est ainsi que Jean-Pascal Vanhove, pour l'association hazebrouckoise Mémoire de l'Abbé Lemire, a pu rappeler que l'association édite deux fois l'an un bulletin de qualité. De quoi donner des idées à l'association des Amis d'André Diligent qui doit certainement mieux faire connaître ses actions.

A noter que la journée de 2017 se tiendra à Hazebrouck, il sera alors temps de revenir sur les relations de l'Abbé Lemire avec Victor Diligent, lequel a présidé sur Roubaix l'association des jardins ouvriers.

L'assemblée générale a également été l'occasion pour le Président Bruno Béthouart de faire voter les différents rapports : moral, d'activité, financier.

Partant de là, il ne restait plus qu'à entrer dans le vif du sujet d'une très belle conférence sur le thème: Les Diligent et les Semaines sociales de France. L'occasion pour l'historien de mettre en évidence les grandes périodes de l'itinérance des Semaines sociales...à retrouver ici:

http://actualiteduchristianismesocialennord-pas-de-calais...

WP_006665.jpg

La conférence de Bruno  Béthouart a été l'occasion de revenir sur les relations de Victor et André Diligent avec Eugène Duthoit, grande figure du catholicisme social, de surcroît né à Roubaix. Nous y reviendrons...