Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2012

Le mettre en ligne...ce que nous devions à André Diligent

Voilà, c'est fait ! Pour communiquer de manière plus directe avec les adhérents de plus en plus nombreux de l'association fondée fin 2011, qui a organisé une première journée d'études à Roubaix le 3 février 2012 et qui donne rendez-vous pour la seconde le Vendredi 1er février 2013 prochain à l'Université Catholique de Lille, il fallait se mettre en ordre de marche sur la toile.

André Diligent avait connu les prémices d'internet, il demandait même à ses collaborateurs des recherches impossibles sur "ce machin". Et pour cause, nous en étions qu'aux débuts. L'information et la communication ont toujours été au coeur de l'engagement d'André Diligent. Commissaire délégué à l'information à la Libération, il a écrit en 1965 un livre précurseur, selon Michel Ribet, Président des Amis d'André Diligent. Cf rubrique des livres écrits par André Diligent. A la fin de sa vie politique, André Diligent a siégé au Conseil d'Administration de France 3 où il aimait aller, pour titiller les Présidents et conforter les associations de téléspectateurs. Lui même n'a regardé la télévision qu'en toute fin de vie, dans la mesure où il avait décidé d'installer une "soucoupe" sur son toit. 

Jusqu'à la fin de ses jours, il a utilisé toutes sortes d'appareils mécaniques pour travailler au quotidien. C’est ainsi qu' André Diligent avait fini par disposer avec le temps d’une très belle collection d’enregistreurs de voix. La sienne. Pour dicter une lettre, écrire un livre, laisser des consignes, ces outils s'avéraient indispensables. Au début les appareils étaient relativement volumineux. Avec pédale. Les appareils apparus à la fin de sa vie étaient vraiment plus petits. Avouons qu'André Diligent avait bien du mal avec son dernier Philips Pocket 398. Ses grandes et vieilles mains s’accommodaient fort mal des très petits boutons et d’une technologie de plus en plus avancée. Le risque majeur : effacer ce qui était dans la boîte. Point commun de toutes ces bandes qui ont traversé l’histoire : ce message de début 123, 1234. 123, 1234. C’est ainsi qu’André Diligent commençait chacune de ces précieuses cassettes avec sa voix rocailleuse, parfois hésitante, souvent rassurante. De ces précieuses boîtes à mots , il y en a des toutes les tailles et de toutes les formes. Grâce à elles, nous pouvons toujours entendre André Diligent.

Le travail sur le décodage de ces sons se fera un jour. Pour l'instant, toutes les archives d'André Diligent sont classées et inventoriées. Et en ligne sur le site de la Bibliothèque Numérique de Roubaix. Avec ce blog aujourd'hui complémentaire des outils développés par la Ville de Roubaix, nous nous donnons tous les moyens de promouvoir la mémoire et la pensée de celui qui fut un grand Maire de Roubaix et un parlementaire acharné.

Denis Vinckier, ancien collaborateur d'André Diligent, Président du Conseil Scientifique et Culturel

lesamisdandrediligent@yahoo.fr