Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2013

Bruno Béthouart, nouveau président des Amis d'André Diligent

Béthouart.jpgC'est Bruno Béthouart, professeur d'histoire à l'Université du Littoral et de la Côte d'Opale (ULCO) et maire de Montreuil-sur-Mer qui est le nouveau président des Amis d'André Diligent.

Après Michel Ribet, professeur honoraire de clinique chirurgicale, c'est un professeur d'histoire qui va donc assumer cette responsabilité.

On croit savoir que Bruno Béthouart continue de préparer une biographie d'André Diligent...

C'est lui, par ailleurs, qui avait préfacé le dernier ouvrage d'André Diligent, la Charrue et l'Etoile en 2000. Il rappelait alors que ce livre c'était pour André Diligent d'abord le souhait et la volonté de s'adresser aux jeunes, aux adolescents qui se cherchent et qui veulent croire en un avenir possible. André Diligent poursuivait-il, pas historien et encore moins donneur de leçons, veut tout simplement transmettre à ceux qui incarnent l'avenir du pays le message et la flamme qu'il a reçus.

Les Amis d'André Diligent remercient Bruno Béthouart d'avoir accepté de poursuivre le travail avec des équipes renouvelées. Le champ est vaste. En effet, il ne s'agit pas seulement de cultiver la mémoire d'un homme politique qui a marqué notre région mais bien d'essayer, à partir de son parcours, d'ouvrir des pistes pour l'avenir.

 

L'historien et l'universitaire

  • 1972 : Maîtrise d’histoire sur « le MRP dans l’arrondissement de Lille » sous la direction de Yves-Marie Hilaire
  • 1973 : CAPES d'Histoire-Géographie en juin 1973
  • 1980 : Thèse de doctorat de troisième cycle sur « le MRP dans le Nord-Pas-de-Calais » à Lille III sous la direction de Yves-Marie Hilaire, le jury étant présidé par Pierre-Henri Teitgen, ancien ministre, professeur à Paris I, Françoise Mayeur et Louis Trénard de l’Université de Lille III
  • 1997 : Habilitation à diriger des recherches soutenue le mercredi 24 septembre 1997 à l’Université « Charles de Gaulle » Lille III, Villeneuve d’Ascq sous le titre « Le Mouvement Républicain Populaire et la question sociale (1944-1967) » sous la direction de Yves-Marie Hilaire, professeur à Lille III.
  • 1998 : Nommé professeur des Universités en histoire contemporaine à l’Université du Littoral Côte d'Opale à compter du 1er septembre 1998
  • 2009 (1er septembre) : nommé administrateur provisoire de l’université du Littoral Côte d’Opale, en remplacement d'Edward Anthony, président de l’Université du Littoral Côte d’Opale depuis 2004, démissionnaire pour raisons personnelles.
  • Président de la Commission Départementale d'Histoire et d'Archéologie de 2002 à 2010

L'élu local

  • En 2008, il est élu maire de Montreuil-sur-Mer en battant le maire sortant Bernard Pion
  • Il devient président de la Communauté de communes du Montreuillois

Bibliographie

  • Napoléon, Boulogne et l’Europe (dir.), Cahiers du Littoral, 2-1, 2001, 430 pages, avec conclusions de Jean Tulard.
  • Napoléon III, Boulogne et l’Europe (dir.), Boulogne-sur-Mer, Cahiers du Littoral, 2-2, 382 pages, 2002, avec conclusions d’Alain Plessis, professeur à Paris I.
  • « L’identité européenne chez les démocrates chrétiens : convictions, évolution », Christiane Villain-Gandossi, L’Europe à la recherche de son identité, Paris, Éditions du CTHS (Comité des travaux historiques et scientifiques), 2002, 556 pages, pages 343-361.
  • « Les chrétiens et la Révolution française : un enjeu majeur pour la France contemporaine », Michel Biard (ed.), Terminée la Révolution..., Calais, Bulletin des Amis du Vieux Calais, n° Hors-Série, 2002, 249 pages, pages 225-239.
  • « Le Sillon et les mutations du catholicisme français », J.-M. Mayeur et alii (dir.), Marc Sangnier en 1910, la lettre « Notre charge apostolique et ses suites », Paris, Institut Marc Sangnier, 2002, Actes de la journée d’études du 19 septembre 2000, pages 99-125.
  • « La spiritualité des gens de mer de la Côte d’Opale aux XIXe et XXe siècles », Revue historique de Dunkerque et du Littoral, n° 3, hors série, 2003, pages 83-100.
  • « Le pays de Montreuil des Rodiére, Braquehaye et Charpentier », Curveiller St, Marcilloux P. (dir.) Regards sur l’histoire du Pas-de-Calais, Études en l’honneur d’Alain Nolibos, Arras, Artois Presses Université, 2003, pages 95-103.
  • « Le poids de la Résistance dans le gaullisme d’opposition sur le littoral Nord-Pas-de-Calais (1947-1958), in B. Lachaise (dir.), Résistance et Politique sous la IVe République, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2004, pages 75-96.
  • « La place de la Résistance dans le MRP sous la IVe République », in B. Lachaise (dir.), Résistance et Politique sous la IVe République, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2004, pages 147-172.
  • « La dévotion mariale de l’an 1000 à nos jours », Colloque international, Boulogne-sur-Mer, mai 2003, Revue du Nord, 355, avril-juin 2004, pages 399-410.

 

  • Bruno Béthouart, Histoire de Montreuil-sur-Mer, Étaples, Le Touquet-Paris-Plage, Toulouse : Privat.
  • Bruno Béthouart, Stéphane Lebecq, Laurent Verslype, Quentovic : Environnement, Archéologie, Histoire, Villeneuve-d'Ascq: université de Lille III, 2010.

Retour sur la conférence sur l'Abbé Lemire à Roubaix

Les Amis d’André Diligent ont été très heureux d'accueillir hier Jean-Pascal Vanhove, qu'ils connaissent bien, puisqu'il participe au conseil scientifique de l'association.

WP_003928.jpgNous savions à notre niveau que les Diligent avaient chez eux le rabat de l'Abbé Lemire, retrouvé après la mort d'André dans une enveloppe..sénatoriale. Nous savions également qu'André Diligent avait sérieusement envisagé une candidature aux législatives en 1978...à Hazebrouck...sur les terres de Lemire donc. 

La conférence de Jean-Pascal a permis au delà de revenir sur des points essentiels des relations Diligent / Lemire, points que nous reprendrons en 2017 dans le cadre de la journée d'étude mais il est utile d'en préciser plusieurs :

- l'Abbé Lemire est venu à de nombreuses reprises à Roubaix notamment pour des conférences sur les jardins ouvriers mais pas seulement. 36.jpgIl vient à l'exposition internationale de 1911 et le 21 octobre 1918, il entre avec Poincaré dans Roubaix Libérée.

- Omer Podvin, natif de Vieux Berquin, élève de l'Abbé Lemire, militant du Sillon à Roubaix, lance en 1904 au sein l'Institut Populaire de l'Epeule les jardins ouvriers - 600 parcelles 20 ans plus tard.

- Jules Lemire est aux funérailles de Jean Reboux le 11 janvier 1928.

42.jpg- Victor Diligent, adhérent de la ligue du coin de terre à partir de 1900, intervient à plusieurs reprises à Hazebrouck pour apporter la contradiction aux adversaires de Lemire. Le 17 octobre 1926 (c'est écrit dans le cahier de l'abbé), déjeuner chez les Diligent à Roubaix, André a 7 ans...

- Le 9 mai 1927, c'est important, Victor Diligent offre, au nom du Parti Démocrate Populaire (PDP), la candidature au Sénat, que Lemire décline. Le 12 juin de la même année, Victor Diligent vient à Hazebrouck pour une réunion des familles nombreuses. Lemire est enthousiaste !

- Enfin Jean-Pascal Vanhove a rappelé que si André Diligent n'avait pas été là, on ne parlerait peut-être pas de Jules Lemire. C'est en effet André Diligent qui avait été à l'origine d'une forme de renouveau avec la création en 1991 de l'association Présence de l'abbé Lemire à Vieux Berquin. C'est cette première association qui a relancé l'intérêt pour l'Abbé, dixit Jean-Pascal. 2.jpgDepuis cette époque, une autre association s'est créée pour faire visiter une fois par mois la maison de Lemire, transformée en petit musée. Elle publie un bulletin, créé des événements, produit des vidéos. Elle est présidée par Gilbert Louchart, petit-neveu de l'abbé Lemire. 13.JPGElle va publier dans quelques jours les cahiers de l'Abbé Lemire. Un extraordinaire travail réalisé par Jean-Pierre Delannoy et Jean-pascal Vanhove.

 

WP_003935.jpgLe Professeur Yves-Marie Hilaire a insisté sur le travail immense de l'Abbé Lemire qui a donné lieu à énormément de lois. Un travailleur infatigable à une époque où l'on voyageait en train. Il s'est lancé avec un idéal en politique et cela ne s'est en rien affaidi avec le temps. Sa dernière sortie, ce fut à Tourcoing, en janvier 1928, un déjeuner avec le maire socialiste Gustave Dron.

Dernière chose transmise au maire de Roubaix: Beaucoup de villes du Nord et de la métroploe ont une rue Abbé Lemire...sauf Roubaix et Lille. pour Roubaix, il est temps de réparer l'erreur. En fait André Diligent n'avait pas du oser, raison de plus pour qu'un successeur s'y colle !

Ci-dessous, la couverture du livre. A acheter et à proposer autour de vous !

  

l'abbé Lemire.jpg

L’abbé Jules Lemire (1893-1928) reste dans la mémoire collective comme le créateur de l’œuvre des jardins ouvriers en France. C’est oublier le rôle original joué par ce prêtre dans la vie politique de la Troisième République. Député durant trente-cinq ans, cet abbé démocrate aux idées sociales a constamment cherché à apaiser les relations entre l’Église et la société moderne. Unir plutôt que diviser, respecter la République au lieu de la combattre : une position souvent difficile à tenir, qui suscitera une incompréhension permanente entre ce député hors norme et les autorités ecclésiastiques.

L’abbé Lemire, fils de paysans de Flandre française, a aussi été maire d’Hazebrouck, un chef-lieu d’arrondissement qu’il a eu à administrer durant la Première Guerre mondiale et dont il a dirigé la reconstruction.

Près d’un siècle après sa mort, l’abbé Jules Lemire est une figure qui continue à étonner par la force de son parcours et de ses idées. Une vie intense qu’il convenait de retracer avec clarté et objectivité.

374 pages + cahier d’illustrations de 24 pages, 13,5 x 22 cm, 22 €.

Préface de Martin Hirsch, ancien président d’Emmaüs France.

Disponible en librairie ou sur le site de vente en ligne du Marais du Livre, libraire-éditeur, 15 rue de l’Eglise 59190 Hazebrouck, 03 28 41 08 20

Hommage à Jean-Pierre Prévost

L'assemblée générale du 19 octobre 2013 a été l'occasion de rendre hommage à Jean-Pierre Prévost, membre du conseil d'administration et membre du conseil culturel et scientifique.

JPP2.jpgEn février 2013, quelques jours seulement après la seconde journée d'étude à laquelle Jean-Pierre Prévost avait assisté, les Amis d'André Diligent ont perdu un peu d'eux-mêmes.

La présence, toujours discrète et terriblement efficace de cet ami grandement apprécié, manque. Il était, comme d'autres ici, au nom d'un compagnonnage vrai avec André Diligent, à la fois le prolongement d'une époque et la flamme vivante de fortes raisons d'espérer.

Comme Jean-Pierre a pu le rappeler le 3 février 2012, sa première rencontre avec André Diligent, ce fut dans les années 50, au comité national du Mouvement Républicain Populaire. Et Jean-Pierre de raconter: je vois encore André monter à la tribune, tel un jeune avocat insoucieux de son apparence, avec une chemise mal boutonnée, une cravate de travers, une éloquence puissante et chaleureuse. C'était dèjà le laboreur qui allait vers l'étoile, droit devant lui.

Ayant passé avec André Diligent plusieurs jours à Ambleteuse en août 1996, il confie: ce fut un tête à tête de plusieurs jours...je découvrais à quel point il était de ces êtres que l'action avait purifié, un homme politique qui est resté fidèle à son engagement initial.

le MRP vous parle.jpgDepuis plus d'un demi-siècle, André Diligent et Jean-Pierre Prévost appartenaient à la même famille...dont ils ne cessaient de voir et d'entrevoir l'avenir. Jean-Pierre présidait depuis janvier 2010 l'Amicale du MRP avec son bulletin de liaison sans équivoque: le MRP vous parle !

WP_001623.jpgJean-Pierre Prévost ne voulait pas cesser de transmettre. Le 21 juin 2012, il avait donné une conférence sur Marc Sangnier et le MRP, Marc Sangnier était un ami de son père comme Victor Diligent. Il travaillait sur les archives d'Etienne Borne et de Georges Bidault. Il courrait de bibliothèques en centres d'archives, de colloques en congrès, de conférences en réunions.

Lors de sa messe de funérailles le 1er mars 2013, François Bayrou a salué sa vitalité, sa fidélité et sa générosité.

Il avait réussi très récemment à faire reconnaitre son père résistant, à titre posthume. Il m'avait dit à quel point il y tenait, comme il nous avait confié partager avec André cette douleur d'avoir perdu son père alors qu'il était encore enfant.

Dès la fin des années 50, il est conseiller municipal d'Amiens. Son grand-père était un ami de Jules Verne.

Sous-lieutenant au déminage en Algérie, sa mère lui écrit pour qu'il soit candidat aux législatives. Il s'exécute et accepte d'être candidat "de principe" m'avait-il dit.

Avec Jacques Duquesne, bien connu chez nous, il est responsable national de la Jeunesse Etudiante Chrétienne (JEC).

Sorti de Science Po, au MRP il devient spécialiste des questions juridiques et constitutionnelles. C'est l'époque de la transition entre la IVème et la Vème République. Jean-Pierre Prévost pense le principe (tellement centriste) de la Commission Mixte Paritaire qui fait encore le consensus de bien des lois aujourd'hui, loin du spectacle médiatique souvent désolant.

Rédacteur de Forces Nouvelles, il vient en reportage dans le Pas de Calais au moment des grèves de 1963. Il est tout à la fois journaliste et juriste. En 1965, il est favorable avec Maurice Schumann à la présidentialisation. Jean Lecanuet était contre en 1962 et je crois qu'André Diligent était toujours contre en 1965.

Quand il n'est pas en France, Jean-Pierre est en Afrique. Il y passe plusieurs années de sa vie avec une vraie fascination pour l'art en général et l'art africain en particulier.

Pour garder ses idées m'avait-il dit encore, il ne faut pas être permanent d'une structure. Indépendant, il l'était. Il s'était rapproché du PS dans le XXème arrondissement de Paris sans participer au congrès d'Epinay. Mitterrand s'était approché de lui, pas lui de Mitterrand.

JPP plan large.jpgCes dernières années, j'ai ressenti le sens de ce qui pouvait unir André Diligent et Jean-Pierre Prévost.

Tous les deux aimaient citer Maritain: distinguer pour unir. Jean-Pierre écrivait encore ceci en février 2012 en conclusion de son intervention: "Se distinguer, soi et les siens, pour savoir qui nous sommes et pouvoir tendre la main, prendre la main de l'autre, pour rendre meilleur le monde".

André disait qu'avec 20 ans de moins, il referait le monde. J'ai vu participer Jean-Pierre à tous les ateliers au milieu des plus jeunes militants à Guidel en septembre 2012.

Nous connaissions tous la force de détermination et de conviction d'André. J'ai mesuré celle de Jean-Pierre qui savait tirer toutes les sonnettes d'alarme.

Les deux avaient de l'humour, une grande culture, les deux étaient avocats. Les deux avaient la passion de l'information, de l'Europe et de l'Afrique, de la paix et de la fraternité entre les peuples.

Ketty, la femme de Jean-Pierre Prévost, est également avocate. Je voudrais en guise de conclusion, vous faire une confidence. Tellement triste le 1er mars avec François Bayrou, Anne-Marie Catherin, Albert Kalaydjian ici présent, Jean-Marie Vanlerenberghe, je me suis approché de Ketty pour lui transmettre les condoléances au nom des Amis d'André Diligent.

WP_001571.jpgJ'ai vu dans son regard éclairci, le sens et le poids d'une fraternité d'une vie. Ce qui unissait Jean-Pierre Prévost et André Diligent, c'était de l'ordre d'une âme commune.

Denis Vinckier, au nom des Amis d'André Diligent.

 

A noter que Albert Kalaydjian, membre du comité directeur de l'Amicale du MRP, a fait son entrée au Conseil d'Administration des Amis d'André Diligent ce 19 octobre 2013. Bienvenue à Albert !

Départ annoncé de Michel Ribet de la Présidence

Dans le cadre de l'assemblée générale de ce 19 octobre 2013, les Amis d'André Diligent avaient reçu DSC_8541.jpgce message de leur Président, Michel Ribet :

Chers Amis,

Personne n'est irremplaçcable et ne voulant pas, avec l'âge, les soucis qui l'accompagnent et ma condition actuelle, m'accrocher à une présidence qui m'a honoré, je souhaite être remplacé à mon poste. Notre Secrétaire Général a reçu avec bienveillance ce souhait et je crois qu'il a, pour le satisfaire, un candidat de qualité.

L'association a pris un bel élan. Pour l'entretenir, il faut du sang neuf.

Votre confiance a entretenu pour moi le souvenir d'une grande estime et d'une profonde amitié pour André Diligent.

Le futur ne m'appartient pas. Cependant, je me permets d'exprimer le souhait que des réunions ou assemblées soient consacrées aux grands thèmes qu'a abordés André dans sa vie ou dont il aimait s'entretenir : l'information et son évolution, l'éducation, la Sécurité Sociale, la nature du racisme, l'argent et la politique, le bicamérisme, le raté de la Communauté Européenne de Défense (CED), De Gaulle, l'Europe et l'Afrique...

Je crois, par mon expérience de nos anciennes conversations, que c'est ce qu'approuverait notre ami.

Je ne vous quitte pas, je vous dis au revoir et bon vent. Maintenez votre cap aussi longtemps que possible.

Cordialement

Michel Ribet

Professeur honoraire de Clinique Chirurgicale

Photo: Sébastien Delsalle, Médiathèque de Roubaix

28/09/2013

Vivre un christianisme social vivant !

 
Un nouveau site / journal
  • pour être toujours à la page
     
  • à découvrir maintenant
  • à mettre sans tarder dans vos favoris
  • à partager autour de vous
  • à afficher sur les réseaux sociaux
En mettant votre adresse mail dans l'onglet prévu à cet effet sur le site,
l'actualité vous parviendra automatiquement.